« Outre mer » contre « population de l’immigration » : brisons cette segmentation coloniale de l’État français

La segmentation raciale entre d’un côté les populations dudit «  outre mer», et de l’autre celles de l’immigration post coloniale est un des piliers du maintien de la domination française : ces statuts et traitements différenciés impliquent des rapports différents (et parfois antagonistes) à l’Etat français malgré des résistances de part et d’autres. Ils rendent plus complexes l’élaboration de terrains de luttes communs. Mais tout n’est pas perdu.

Publicités