Pour une politique du projet et non du positionnement

Depuis à peu près un an maintenant, j’ai été amené à me questionner sur certains des énoncés politiques généraux que j’utilisais comme beaucoup d’autres, tels que « lutter pour l’émancipation des noirs », « décoloniser la République/le monde », etc. Ce texte est le résultat de cette longue autocritique.

Publicités