Africains et Afrodescendants face au coronavirus : entre moralisation, irresponsabilité étatique et médecine coloniale

Texte publié sur ByUS Media. Comment interpréter l’hypothèse d’une possible sur-exposition des populations afros en Europe au Covid-19 ? Quelles critiques apporter aux discours tenus par les médecins et élus européens sur les Africains en Europe et sur l’Afrique ? Comment réagir en évitant un énième buzz sans aucune finalité ?

Martinique, 13 janvier 2020 : l’injustice coloniale en acte

Alors que les politiques français et bourgeoisies békées responsables de l’empoisonnement des populations de Guadeloupe et Martinique au chlordécone ne sont en rien inquiétés pas la justice, 7 militants martiniquais comparaissent ce 13 janvier 2020 parce qu’ils réclament justice dans ce scandale environnemental et sanitaire.

En quoi le panafricanisme pourrait-il nous concerner, nous les « Antillais »? 

L’objectif de ce texte est de de présenter un type d’engagement caribéen dans le panafricanisme qui, contrairement à ce que voudraient certaines caricatures, n’a rien d’une posture identitaire passéiste fantasmant une Afrique ancestrale perdue. Au contraire, il s’agit d’une position politique proposant, à partir d’une analyse de la situation néocoloniale présente, une solution d’avenir.

La famille : une question politique à investir

Enjeu de contrôle pour les colonialistes d’autrefois comme d’aujourd’hui, la famille est un thème à investir. Ce premier texte soutient alors la pertinence des revendications politiques afros en tant que « pères », « mères », ou « enfants de ». Un texte ultérieur réfléchira un peu plus en détail à ce que peut être une politique panafricaniste sur la famille.