Abolition de l’esclavage et cérémonies officielles du 10 mai : entreprise idéologique de pacification

Est-il souhaitable, en contexte néocolonial, que le colon puisse officier les cérémonies commémorant le crime qu’il a commis, et qu’il poursuit à l’heure actuelle sous d’autres formes ?

Publicités