La « masculinité toxique », nouvel avatar d’une critique inefficace des rapports de genre

Dans ce texte publié sur le Huffington Post, je fais une critique du concept de « masculinité toxique » dont les usages révèlent une dépolitisation grandissante des questions de genre.

Publicités

Contre les théories du « grand remplacement » : rompre avec la rationalité eurocentrique

Contre les théories du « grand remplacement », plutôt qu’un amoncellement de preuves factuelles contradictoires, il faut rompre avec la rationalité eurocentrique qui les fondent, à la fois en imposant un autre type de débats que ceux qui ont cours, et en renforçant nos luttes politiques contre l’impérialisme occidental.

« Outre mer » contre « population de l’immigration » : brisons cette segmentation coloniale de l’État français

La segmentation raciale entre d’un côté les populations dudit «  outre mer», et de l’autre celles de l’immigration post coloniale est un des piliers du maintien de la domination française : ces statuts et traitements différenciés impliquent des rapports différents (et parfois antagonistes) à l’Etat français malgré des résistances de part et d’autres.

[Vidéo] Sur le bouillonnement salutaire autour des masculinités noires dans le contexte français

Réflexions autour des masculinités noires en France, à partir de trois supports : un échange vidéo que j’ai eu avec By Us Media, le livre dirigé par Léonora Miano « Marianne et le garçon noir », et le projet « Masculinités noires X fragments » du Collectif Cases Rebelles.

Sur la binarité coloniale homo/hétéro : une ébauche de réflexion

Il est à la fois erroné et politiquement dangereux de soumettre uniquement les sexualités minoritaires à une critique décoloniale qui permet d’en faire ressortir l’aspect eurocentré. L’hétérosexualité, telle que vécue aujourd’hui, par blancs comme non blancs, et même non revendiquée comme telle, est elle aussi un produit de la modernité capitaliste qu’il faut aussi appréhender, disséquer et exposer à une critique explicite.