La « masculinité toxique », nouvel avatar d’une critique inefficace des rapports de genre

Dans ce texte publié sur le Huffington Post, je fais une critique du concept de « masculinité toxique » dont les usages révèlent une dépolitisation grandissante des questions de genre.

Publicités

Contre les théories du « grand remplacement » : rompre avec la rationalité eurocentrique

Contre les théories du « grand remplacement », plutôt qu’un amoncellement de preuves factuelles contradictoires, il faut rompre avec la rationalité eurocentrique qui les fondent, à la fois en imposant un autre type de débats que ceux qui ont cours, et en renforçant nos luttes politiques contre l’impérialisme occidental.

« Outre mer » contre « population de l’immigration » : brisons cette segmentation coloniale de l’État français

La segmentation raciale entre d’un côté les populations dudit «  outre mer», et de l’autre celles de l’immigration post coloniale est un des piliers du maintien de la domination française : ces statuts et traitements différenciés impliquent des rapports différents (et parfois antagonistes) à l’Etat français malgré des résistances de part et d’autres.

[Vidéo] Sur le bouillonnement salutaire autour des masculinités noires dans le contexte français

Réflexions autour des masculinités noires en France, à partir de trois supports : un échange vidéo que j’ai eu avec By Us Media, le livre dirigé par Léonora Miano « Marianne et le garçon noir », et le projet « Masculinités noires X fragments » du Collectif Cases Rebelles.

Sur la binarité coloniale homo/hétéro : une ébauche de réflexion

Si la critique du régime sexuel homo/hétéro eurocentrique est crucial, il y a un biais  à éviter me semble-t-il : soumettre uniquement ou prioritairement les sexualités et genres minoritaires (« LGBT », « queer », etc) et épargner les formes contemporaines d’hétérosexualité de cette critique. C’est à ce biais que ce texte s’attaque, en assumant d’être pour l’instant que l’ébauche d’une réflexion plus large à mener.