Nationalisme guadeloupéen et panafricanisme : enjeux, tensions et points de convergence

Voir l’article

Dans le cadre du Mois de l’Afrique et de ses Diasporas, j’ai eu le plaisir le plaisir d’être invité par Africa Mondo, dont je vous invite à découvrir le travail, pour aborder un sujet qui m’est cher, et que j’avais déjà traité sur ce blog, à savoir les les liens – à repenser, problématiser, expliciter, construire – entre condition et nationalisme antillais d’un côté et panafricanisme et panafricanisme de l’autre. Le titre mentionne la Guadeloupe, mais il est vrai que contrairement à mon intervention dans le podcast du Mwakast où nous avons abordé la question de l’indépendance et des luttes nationalistes dans un contexte proprement guadeloupéen, pour Africa Mondo, c’était plus une réflexion caribéenne « française », pouvant être appropriée par un Guadeloupéen, un Guyanais, un Mahorais, un Martiniquais ou un Réunionnais, par exemple.

L’intervention et l’échange avec Mélina Seymour ont été postés sur youtube :

Elle se découpe comme suit :

00min : introduction par Mélina Seymour

3min54 : remerciements et présentation de l’intervention, en expliquant notamment ce qui m’a motivé en 2019 à écrire le texte sur lequel elle repose.

7min16: réponse aux objections assimilationistes au panafricanisme lorsque l’on est Guadeloupéen

14min57: réponse aux objections cette fois nationalistes, donc bien plus pertinentes, au panafricanisme lorsque l’on est Guadeloupéen

22min25 : l’intérêt du panafricanisme en terme géopolitique

28min15 : conclusion

32min53 : questions/réponses

Bonne écoute!