Qui peut se permettre d’être indifférent(e) ? Réflexions d’un Guadeloupéen sur le fascisme qui vient

« Fascisme » ? Mais voyons n’exagères-tu pas ? Voici ce qu’il m’est souvent rétorqué en parlant, entre autres, de fascisme pour qualifier l’état d’urgence et les violences étatiques à l’encontre d’une partie des habitants de ce pays qui, loin d’être de supposées « dérives », après l’émotion  des attentats, sont des pratiques qui existaient bien avant, mais ont été « simplement »…